Le Pôle d'économie sociale
des laurentides

Guide sur le changement d’échelle

 

Pourquoi un guide sur le changement d’échelle des entreprises d’économie sociale ?

En économie sociale, le Québec innove depuis longtemps. Au fil des années, des entreprises d’économie sociale ont développé des modèles qui se sont répandus à travers la province et qui ont même suscité un intérêt à l’étranger. Et cela continue ! Les idées, les communautés mobilisées et les promoteurs de projets engagés continuent d’enrichir le secteur de l’économie sociale.

Changer d’échelle : de quoi parle-t-on ?

Le changement d’échelle, pour une entreprise d’économie sociale, c’est le fait de déployer de nouvelles stratégies dans le but d’augmenter ou de pérenniser ses retombées
positives sur la société (aux plans social, structurel, économique, culturel ou environnemental).

Dans les entreprises privées, on parle plutôt d’expansion ou de croissance, généralement dans le but de générer davantage de profits. En économie sociale, où l’amélioration du bien-être des membres, des individus et des collectivités prime sur les retombées financières, l’expression « changement d’échelle » est employée pour traduire l’augmentation de la contribution d’une organisation au changement social.

Le changement d’échelle à la carte

La vie des entreprises d’économie sociale est faite d’enjeux et d’occasions de développement avec lesquels il faut jongler, tout en gardant le cap sur la raison d’être de l’entreprise. Pour y arriver, elles doivent mettre en place les bonnes stratégies, en fonction de leur situation précise, de leur vision et de leurs objectifs de changement d’échelle.

1re partie

La première partie de ce guide permet de définir et de saisir davantage ce que sous-entend le changement d’échelle qui, d’ailleurs, n’est pas un passage obligé pour toutes les organisations.


2e partie

La deuxième partie expose les différentes stratégies et en souligne les diverses implications, tant sur le plan humain que sur le plan technique. Un schéma comportant différentes questions permet, en introduction de cette partie, d’orienter les membres et les dirigeants des entreprises d’économie sociale vers le type de stratégie qui colle le mieux à leur situation. Des exemples réels d’entreprises québécoises d’économie sociale ainsi qu’un cas fictif, la Boulangerie Soleil, permettent d’illustrer chacune des stratégies de façon plus concrète.

3e partie

En troisième partie, le lecteur pourra découvrir des cas réels d’organisations qui ont mis en place des stratégies hybrides ou différentes.

4e partie

La quatrième partie s’intéresse enfin aux ressources utiles pour changer d’échelle en économie sociale.

À utiliser avec créativité...

Les stratégies présentées dans ce guide ne doivent pas être vues comme des marches à suivre ou des cadres stricts. Dans la réalité, peu d’entreprises mettent en place l’une ou l’autre de ces stratégies telles quelles. Les cas d’entreprises réelles l’évoquent bien, car aucun ne colle tout à fait aux définitions proposées ! Cependant, cette classification a l’avantage de pouvoir exposer plus clairement les différents types de stratégies et ce qui les distingue les unes des autres. Il faut toutefois retenir qu’en matière de changement
d’échelle, les stratégies « hybrides » sont plutôt la norme.

Voici donc le guide sur le changement d'échelle qui est disponible en format pdf à ce lien :

http://www.tiess.ca/wp-content/uploads/2017/11/TIESS-Guide-Ch_Echel.pdf