Le Pôle d'économie sociale
des laurentides

Intégrer les marchés publics: L'Économie sociale: J'achète !

L'Économie sociale: J'achète !

Un avantage pour les membres de la CSEESL: 

La Coopérative de solidarité des entreprises d'économie sociale des Laurentides s'engage à publier sur son site et de manière exclusive aux membres les différents appels d'offres des municipalités. 

Cliquez ICI pour adhérer à la CSEESL et bénéficier de cet avantage 

Pour visionner les appels d'offres publics, cliquez ICI. (Section destinée qu'aux membres de la CSEESL.)

Par leur pouvoir d’achat, les responsables de l’approvisionnement institutionnels ont la possibilité de favoriser le développement socioéconomique des entreprises et notamment celles du secteur de l’économie sociale. En posant ce geste d’achat responsable et local, ces acteurs gouvernementaux affirment une volonté de soutenir les valeurs collectives de ces entreprises. Considérant que ce marché représente près de 27,9 milliards de dollars par année au Québec et ce, à même les budgets des ministères et organismes, mais aussi des réseaux de l’éducation, de la santé, des sociétés d’États et des municipalités, c’est un marché visant le bien commun à envisager !

Suivant cette logique, le Ministère des Affaires municipales et l’occupation du territoire (MAMOT) a mis sur pied la campagne l’Économie sociale : J’achète. Depuis maintenant près d’un an, les pôles régionaux, dont la Coop de solidarité des entreprises d’économie sociale des Laurentides et Laurentides Économique font la promotion de cette initiative. Cette démarche œuvre sur deux plans :

  • Elle veut sensibiliser les organismes publics et municipaux aux services offerts par les entreprises d’économie sociale;
  • Elle désire outiller les entreprises afin qu’elles puissent aborder les marchés publics de manière adéquate. 

Compte tenu que le marché public est assujetti à la Loi sur les contrats des organismes publics, c’est dans le respect de ses principes, que sont invitées les entreprises d’économie sociale à répondre à des appels d’offres.  De la même manière cette campagne propose aux institutions et municipalités d’inviter les entreprises collectives à soumissionner et ce, dans le respect des processus d’octroi de contrats ainsi que des politiques d’approvisionnement.

Puisque la rentabilité et le profit n’est pas l’objectif premier de ces entreprises, mais bien de servir la communauté ou leurs membres en se basant sur des valeurs collectives, démocratiques et participatives, les retombées vont bien au-delà du chiffre d’affaires.  Selon leur mission les entreprises favorisent la création d’emploi, l’insertion sociale et professionnelle, le développement des services de proximité, la revitalisation d’un territoire donné et l’environnement. 

Une belle manière pour les municipalités de provoquer un effet d’entraînement en adoptant des valeurs socioéconomiques responsables et durables pour le développement des collectivités.

Pour comprendre d'avantage les axes de cette initative du MAMOT, cliquez ICI